Moriganvoileetescales

Un site utilisant unblog.fr

18 juillet 2016

BELIZE – SAPODILLAS mai/juin 2016

Classé dans : Non classé — moriganvoileetescales @ 20 h 25 min

 

 

Situation des Sapodillas au Belize

Bonjour à vous tous les amis,

comme je l’avais dit voici un petit résumé de notre « excursion » dans les Sapodillas.

Un peu de géographie pour commencer !!
Le Belize où nous allons régulièrement est bordé par la seconde plus longue barrière de corail au monde, elle s’étend du nord au sud, commence au Mexique et finit dans un petit territoire entre Guatemala et Honduras, d’où les réclamations de ces 2 pays !!!
Il faut dire que les dernières cays (minuscules îles inhabitées) sont à environ 40 km des 3 pays qui forment un triangle, n’hésitez pas à regarder sur Google earth il y a de nombreuses photos.

 

Belize Sapodillas

Les Sapodillas comprennent 5 cays (prononcer kizzzz), 2 totalement désertes, 1 avec un « resort campement »  à Lime cay et la plus importante où sont installées les autorités, à savoir l’immigration, la police et les rangers car toute la zone est protégée en particulier contre la pêche sauvage des 2 pays limitrophes !!!!!.


Le Belize a une politique très développée concernant la protection de la nature tant à terre qu’en mer avec de très nombreux territoires protégés, érigés en parcs nationaux.


Certains voileux rouspètent car il y a une petite redevance journalière …… certes mais elle est minime et la différence se voit quant au nombre de poissons et à leur manque de crainte.

Dans l’ordre du nord au sud se succèdent à quelques milles d’intervalle : Tom Owen’s, Frank cay, Nicolas cay, Hunting cay et Lime cay.
Pour bien profiter de ces cays mieux vaut avoir un petit tirant d’eau (1.50m) …. sinon les mouillages sont moins bien protégés et on peut se faire des frayeurs !!! Nous avec notre 1 mètre dérive relevée nous étions tout à fait sereins !

Nous sommes donc partis de Placencia de bonne heure le matin avec une petite brise par le travers, environ 20 milles à faire, soit 36 km.


Notre destination était Tom Owen’s cay la plus nord des Sapodillas; nous avions toutes les informations nécessaires grâce à notre guide …. mais depuis 2007 il y a eu des changements, la mer et le vent agissent sur ces terres basses et puis aussi des constructions s’élèvent là où il n’y avait rien comme cette maison en forme de hutte et décorée de lambis que nous avons découverte sur le banc de sable à l’entrée Est de Tom owen !!! Très, très surprenant.


Nous avons mouillé bien à l’intérieur dans 2.20 mètres, protégés de la mer dans ce petit lagon à l’eau si claire.
A notre vent donc cette construction étrange, entourée d’épaves de bois flotté, superbe perchoir pour les cormorans, les pélicans et les mouettes.
Sous notre vent Tom Owen’s cay avec de la végétation, des habitations légères, 2 pontons et un gardien.

Tom Owen's cay  Est de la psse d'entrée du mouillage

Tom Owen’s EST du mouillage

Tom Owen's cay 2

Maison en Lambis

Maison décorée de lambis

 

En fait des excursions à la journée sont organisées à partir des hôtels qui sont sur la côte.

Le lendemain matin nous faisons notre première promenade en PMT (palmes, masque, tuba), Didier avec sa combinaison en néoprène et moi avec celle en lycra, plus une protection contre les coupures sur le corail que pour le froid …. l’eau est à 30° !!!!.

Nous avons aussi des gants pour la même raison.
C’est un émerveillement, eau hyper claire et beaucoup de poissons dans 2 mètres de fond en bordure du récif, des poissons anges de différentes espèces, des poissons perroquets, des langoustes, un gros barracuda qui passe nonchalamment, énorme diodon et un couple de grosses balistes comme je n’en avais jamais vues, de couleur gris argenté (ocean trigger fish tel est leur nom sur mon guide waterproof !!)
Avec notre annexe nous allons plonger dans 5 endroits différents, extérieur de la barrière, intérieur, passe dans le récif, nous nous régalons et sommes vraiment étonnés par la grosseur des poisson et leur manque de crainte, nous passons plus de 2 heures dans l’eau.
Retour sur Morigan, déjeuner et sieste !!!!

La plongée est toujours plus agréable le matin question de lumière.
Après une nuit calme nous repartons explorer encore autour de Tom Owen’s, tortue, langoustes de belle taille par « paquet » de 6 !!! barracudas, balistes, perroquets, hogfish etc. … encore plus de 2 heures dans l’eau … ce sera le programme des jours suivants.

 

Frank's cay 1

Frank’s cay vue générale sous le vent .

 

Frank's cay 2

Frank’s cay pointe sud

Frank's cay au mouillage 1.20m

Frank’s cay, au mouillage dans 1.20 mètre

 

 

Le lendemain 30 juin nous voguons vers Frank’s cay …..  1 heure de navigation de mouillage à mouillage, un temps de demoiselle; cette fois l’ancre est dans 1.60mètre d’eau mais elle est si claire que l’on a presque l’impression d’être posé !!!

Nous avons la visite des officiels qui viennent percevoir la taxe, même prix pour 3 jours ou pour 10 jours (50$)  … nous payons  et avons un reçu en bonne et due forme.
Nous passons encore 2 jours à plonger au vent de la barrière et sous le vent et toujours cette variété de poissons de bonne taille et même une grosse langouste dans 1 mètre d’eau qui prend le frais sur son bloc de corail !!! du jamais vu !! pas farouche du tout, on aurait pu la prendre à la main !! et ses copines étaient sous un bloc un peu plus loin
Nous avons vu aussi 1 requin nourrice et 2 requins citron et un énorme « tiger grouper » c’est une sorte de mérou.

 

Hunting cay 1

arrivée à Hunting cay

 

Hunting cay nord

Hunting cay nord et la passe d’entrée quand on vient du large

 

Hunting cay 3

Hunting cay sud

 

Hunting cay 2

La base des officiels !!!

 

Coast guards à Hunting cay

Coast guards et leur ponton

 

Le 2 juin nous voici à Hunting cay, le vent souffle un peu plus et il y a du clapot nous nous approchons donc assez près pour être abrité (1.40 m sous la coque).


Très belle plongée dans la passe vers Nicolas cay (au nord), où nous voyons pour la première fois des poissons lions, en groupe sous un bloc de corail.


Ces poissons magnifiques (ptérois volutans) de la famille des rascasses sont une nuisance car ils ne font pas partie des espèces endémiques, quelques spécimen se sont échappés d’un aquarium en Floride il y plusieurs années et n’ayant pas de prédateurs se sont multipliés au détriment d’autres espèces, c’est pourquoi il y a des primes, à St Martin, à Roatan et ailleurs quand vous en rapportez morts !!
Maintenant on en trouve dans de nombreux restaurants soit en sashimi soit cuit, la chair est délicieuse. Il y a même des bijoux fabriqués à partir de leurs épines.

 

Nous avons de la pluie pendant la nuit et le vent tourne au sud, ciel gris.
Notre mouillage ne nous satisfaisant pas nous nous rapprochons encore de l’île pour prendre 1 des 3 corps morts (1.20 mètre sous la coque !!!).


Plongée au vent de Lime cay, un peu dans les rouleaux !!! Toujours beaucoup de poissons, des poissons lions, 1 requin citron, la mer est à 32° !!!!!

 

Lime cay la plus sud

Lime cay la plus sud

 

DSCN2750

mouillage sur corps mort, lime cay dans le fond et l’autre passe d’entrée.

 

Pendant la nuit du 3 au 4 le vent souffle bien du sud et nous nous félicitons d’être sur corps mort !!!!
Temps maussade, Didier va plonger autour de Nicolas cay, moi je bulle avec Roko !!

 

Notre projet était de faire notre sortie du Belize à Punta Gorda mais dimanche 5 juin le vent monte et passe à l’WSW c’est à dire juste dans la direction où nous voulons aller, donc retour en fanfare vers Placencia avec bon vent de 15 à 20 nds au bon plein (pour les voileux), belle navigation, bonne pêche et mouillage au calme dans le lagon de Placencia.

 

DSCN2753

Pêche du jour …. conserves à la clé !!

DSCN2755

Blue runner

 

Thazard

Thazard, succulent !!!!

 

Pendant ce temps au Guatemala, sur le Rio Dulce il y avait un temps épouvantable, fortes pluies et vent jusqu’à 45 nds (90km/h) pendant 3 jours, beaucoup de dégâts, arbres cassés, maison « locales » emportées ….. cela n’était pas arrivé depuis des décennies.

A Placencia nous avons eu de la pluie et du vent pendant une semaine, et après avoir fait notre sortie officielle le 9 nous sommes encore restés un peu en « pirates » !!!

Conclusion :  nous avons beaucoup beaucoup aimé les Sapodillas, nous y retournerons en sachant qu’il faut bien choisir sa météo car si trop de vent la mer est trop brassée et la visibilité moindre.
Nous n’avons jamais plongé dans plus de 5 mètres d’eau et avons fait souvent, moi en particulier du rase-corail là où il faut rentrer son ventre pour ne pas s’échouer !!!

A bientôt pour d’autres aventures !!!!

Marie

 

 

 

 

 

2 réponses à “BELIZE – SAPODILLAS mai/juin 2016”

  1. Catherine dit :

    Vie de rêve! Profitez bien!
    Merci pour le partage.
    Bises à tout l’équipage

  2. hydramarineltd@yahoo.fr dit :

    joli reportage nous envisageons unn petit séjour dans les sapodillas l’an prochain cela donne envie, concernant la tempête dans le rio nous venions juste de rentrer et ce fut terrible avec une baisse du niveau de l’eau de presqu’un mètre du jamais vu, et 3 lanchas coulées devant nos yeux

Laisser un commentaire

 

Voyage au bout du monde |
My travel in Great Britain ! |
Loulou & mam's Roa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Myhollidaysinengland
| Les herissons à la Réunion
| Labellacittaditaormina