Moriganvoileetescales

Un site utilisant unblog.fr

16 septembre 2016

Tenerife/Dakhla/31 octobre/3 novembre 2011

Classé dans : Non classé — moriganvoileetescales @ 1 h 08 min

 

 

traversée Canaries Dakhla

traversée Tenerife Dakhla

 

 

Nous quittons Tenerife le 31 octobre, sortie de la marina à 8h, avec un bon vent de NNE dans une mer agitée.

Nous pensons avoir entre 3 et 4 jours de mer, ce n’est pas beaucoup mais il a fallu préparer Morigan comme pour une longue traversée.

Pont dégagé et intérieur parfaitement rangé, rien ne traine car un coup de gite est vite arrivée et la casse avec !!

Sous GV à 3 ris et genoa avec 4 tours notre vitesse est entre 7 et 8 nœuds, cela nous suffit car nous avons toujours privilégié le confort … pas d’esprit régate à bord !!!!

 

DSCN1064

Bye-Bye Tenerife

 

 

 Le vent est instable en force, alors on roule, on déroule le genoa, quelle facilité.

Au milieu de la nuit, 2 heures du matin le grain habituel nous tombe dessus, barre noire mais plus de peur que de mal !

Nous avons fait 125 M en 24 heures.

Puis le vent tombe, plus un souffle,alors moteur.

Notre 3ème jour est un grand calme troublé que par le bruit du moteur car nous voudrions arriver à la passe avant la nuit car nous ne savons pas si les feux fonctionnent correctement.

A 47M de Dakhla un peu de vent, GV haute, genoa entier mais on se traine toujours !

Voiles en ciseaux, c’est certain nous n’arriverons pas avant la nuit …..

21 heures nous voici dans la passe, parfaitement balisée, un régal !

Mais nous avons fait une très grosse erreur …… certain de notre bon droit après tous les échanges avec le directeur de l’hôtel Bab-el-Bahar, les copies de nos passeports et du livret de Morigan envoyés, le tout étant transmis aux autorités pour prévenir de notre arrivée et de notre intention d’aller au mouillage devant le fameux hôtel Bab-el-Bhar, nous avons donc commencé à remonter la baie en suivant le chenal vers le mouillage que nous avions positionné sur notre GPS

et habitués à la solitude des grands espaces marins …. nous n’avons pas allumé notre VHF !

Nous pensions faire nos papiers le lendemain matin à la première heure, le pavillon jaune était hissé et nous étions tout à fait sereins !!!

Nous avons bien remarqué des lumières qui s’agitaient au ras de l’eau, ce sont des pêcheurs nous sommes nous dit !!!! Jusqu’au moment où un gros « zodiac » nous a rattrapé, avec 6 hommes en uniforme et armés, il était 23h30 et nous étions pratiquement arrivés,

                              et bord à bord mais sans menaces ni cris nous avons été arraisonnés !!!!

Tout ce monde à bord de Morigan, le « zodiac » pris en remorque, cool, et explications ….. non, nous n’avions pas le droit d’aller mouiller ailleurs que dans le port de pêche, toutes les démarches que nous avions faites n’étaient pas valables CAR les autorisations avaient été données par le « Gouverneur civil » et pas transmises au « Gouverneur militaire » ….. et comme les deux étaient en guerre larvée ….. nous allions donc en payer les pots cassés !!!

Ceci dit ces 6 marocains ont été charmants, nous avons fait 1/2 tour pour revenir vers le port de pêche, courant portant ça traçait, nous avons allumé notre VHF afin que la communication avec le Capitaine du Port soit de meilleure qualité.        

J’ai fait un petit café et un petit thé !!!!

Et notre entrée au Maroc a été faite à bord (avec des bouts de crayons, sans carbone et sur des formulaires en piteux état).

Ensuite nous avons mouillé devant le port de pêche et pendant la manœuvre ils sont tous partis aux bureaux : douane, immigration et police, puis 2 sont revenus à 01h00 du matin pour nous apporter toutes nos autorisation sauf celle de changer de mouillage !!!!

Nous étions devenus « copains » surtout quand j’ai offert une de mes visières en cadeau à un des chefs qui avait perdu la sienne en nous coursant !!!

Et ce côté « bon-enfant » a duré durant tout notre séjour.

Il y a des pays où cela ne se serait pas aussi bien passé !! (Turquie, Égypte et autres ….)

Au Maroc il n’y avait pas la barrière de la langue et ils sont moins paranos bien que Dakhla soit l’ancienne Villa Cisneros et proche de la frontière de la Mauritanie et de zones insoumises.

 

lagon de Dakhla

lagon de Dakhla

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Voyage au bout du monde |
My travel in Great Britain ! |
Loulou & mam's Roa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Myhollidaysinengland
| Les herissons à la Réunion
| Labellacittaditaormina